• Carla Canhelm

Baby

Ma note 2.5/10

Année 2018-2020

Format 50 min

Genre Drame

Une série que je ne pensais pas "descendre" à la base mais les vengeurs au "N" rouge ont encore frappés.


Après 2 saisons de qualités diverses basées sur un fait divers romain, j'avais été assez agréablement surprise de l'écriture de la série. Une série qui pousse dans le malaise sur un thème plutôt difficile (la prostitution de mineure) bien que vivant dans un pays autorisant la prostitution dès l'âge de 16 ans (ndlr: la Suisse) j'ai mes propres codes moraux et je suis toujours aussi mal à l'aise quand je vois des quadragénaires reluqué des petites étudiantes. Cette série avait des personnages bien construit, avec une mention spéciale à Chiara qui avait ce côté authentique pourtant souvent critiqué: une fille d'une famille aisée, qui aurait "tout pour réussir" sauf qu'elle éprouve un profond malaise dans la recherche de sa propre existence. Je trouve Ludovica beaucoup plus cliché, la "suicide-girl teenager" sans beaucoup de relief.

Mais dans l'ensemble, un scénario motivé par une envie de montrer sans filtre un extrait de la société romaine. Des moments à vomir, d'autres perturbant et même des moments poétiques.

J'ai donc attendu la saison 3 qui fait passer ma note globale de 7/10 à 2.5/10 : la magie Netflix... Une troisième saison de rédemption aussi ridicule qu’invraisemblable: des policiers rageurs, des détectives hargneux, des femmes de clients bonne-sœur, des ex-copains voyeurs bien intentionnés, des parents sur le retour. Tout a pour seul but de venir faire la morale, soutenir et faire sortir de la prostitution les deux héroïnes. Mais entre les dialogues larmoyants, les musiques chiantes en guise de dialogue, les situations tirées par les cheveux d'un chauve... c'est à mourir d'ennui et de déshydratation tellement c'est Nul à en pleurer (le N rouge, pourtant j'étais prévenue). De la guimauve, de la condescendance, des retournements de vestes, bref après 4 épisodes je me suis demandée si Disney allait envoyer Aladdin sur son tapis volant pour aller taper Fiore et chanter le rêve bleu à Chiara et Ludovica. J'ai vomis, j'ai éteins et j'ai rédigé cette critique.


Merci Netflix à la base j'aimais bien cette série pour son côté sans filtre et réaliste, mais tu as fais comme d'habitude, du pur Netflix.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Siren