• Carla Canhelm

Big Sky

Ma note 1/10

Année 2020-2021

Format 60 min

Genre Drame Policier Thriller

Big Sky est ma définition personnelle de la déception et ce dès le premier épisode. Il y avait tout pour réussir: une synopsis simple mais efficace, des décors superbes, des actrices aussi sublimes que talentueuses mais malheureusement cette série est sortie 10 ans trop tard.


Le schéma maladif de 2020 à son apogée, une série écrite en regroupant des # au détriment de tout respect pour les spectateurs. Alors c'est sûre avec Katherine Winnick au générique les attentes sont grandes et la déception n'en est que plus grande: on est bien loin de la "Lagertha" dont un regard subjuguait dans "Vikings". Natalie Alyn Lind c'est sûre elle est belle mais est-ce une raison pour l'enfermer dans le rôle autoproclamé du "j'ai les seins et les fesses" alors qu'elle est tout juste majeure et que sont talent est indéniable depuis le pathétique "The Gifted".

Bref, mes nerfs ont déjà été usé par une utilisation aussi inadéquate de talentueuses comédienne, mais le pire est sûrement de voir danser et chanter Kylie Bunbury sur de la Country habillée en fashion cow-boy à son bureau. Le Montana ça reste joli comme carte postale et ça me permet d'introduire les "premiers rôles secondaire" de la série (j'entends par là les hommes) en commençant par le policier qui n'aime que son Montana et ne touche plus sa femme, bien sûre il fait du bruit en mangeant sa soupe et nous enchante d'une scène surréaliste avec un touriste de San Francisco. Ensuite nous avons le beau gosse idiot, sur-absent et adultère, fin de sa description tellement il est inutile au possible (en même temps c'est un homme caucasien hétérosexuel).

Heureusement pour que nos fils puissent s'identifier à des héros en accord avec l'image de l'homme blanc cisgenre moderne, vient enfin le dernier héros de la liste: il vit chez sa maman, est routier et est bien sûre un maniaque sexuel. Le gros camion qui poursuit la voiture qui a des problèmes de moteur conduite par des jeunes filles c'est tellement original depuis 1971 que l'on touche au sensationnel.


Ma conclusion c'est une honte de rater une série girl power avec de telles actrices et les clichés engagés des rôles masculins au lieu d'accentuer la différence voulue, cela descend l'ensemble et tire cette série vers les abysses dans lesquels se trouve le monstre moderne qu'est Netflix.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Siren