• Carla Canhelm

Kung Fu (2021)

Ma note 0/10

Année 2021

Format 60 min

Genre Drame Arts martiaux Action

Kung Fu n'est pas sur Netflix ? Alors là je ne comprends pas pourtant on est dans la marketing SJW comme ils aiment. Une absence de scénario aussi totalitaire que la pensée unique et surtout, surtout une B.O indigne d'une mauvaise télé-réalité. L'histoire: "Des moines Shaolin femmes pour les femmes avec des femmes qui tabassent les hommes et ont du mal à se battre contre des femmes".


Du vrai beau progressisme qui à l'aide d'une réalisation soignée aux enjeux intéressants porte un subtil message positif pour la suprématie féminine (enfin ça c'est si vous avez pas vu un seul épisode de la série). Les milléniales diront que c'est une série géniale mais les selfies de leurs nourritures sur leurs réseaux sociaux le sont aussi selon eux, partis de là... Mais c'est facile de critiquer une daube pareil qui ferait presque regretter David Carradine (j'ai dit presque).


Si vous voulez voir une série avec juste des personnages féminins je vous conseille "Wandering Witch: The Journey of Elaina" un anime beaucoup plus adulte que ce que le premier épisode peut laisser présager et dans lequel la présence quasi-unique de femmes n'est pas une souffrance imposée par la pensée unique. Pourquoi ? parce-que c'est écrit avec talent. Dans la même veine je vous conseille "The Rising of the Shield Hero" qui dépeint une société médiévale matriarcale. De nouveau c'est cohérent et ça marche. Pourquoi "la fille qui tabasse tout le monde" fonctionne dans des séries et pas dans d'autres. J'ai déjà donné cette explication mais je prends le temps de la répéter: En tant qu'égalitariste convaincue je suis contre la surreprésentation et je trouve insultantes les séries qui imposent des quotas et des règles sans aucune cohérence comme celle énoncée plus haut (les femmes tabassent tous les hommes mais ont du mal en combat contre des femmes). Pourquoi les animes y arrivent beaucoup mieux à donner de la cohérence même quand une fillette de 12 ans tabasse un combattant de MMA ? C'est justement parce que "l'héroïne badass" en question ne donne pas l'impression d'être forte parce que c'est une femme mais parce que c'est son pouvoir, sa force, sa personnalité. Ce sentiment est renforcé quand autour de cette héroïne les autres protagonistes assurent eux aussi, sont forts, classes etc. C'est plus intéressant et plus cohérent de mon avis de ne pas savoir qui va gagner le prochain combat plutôt que de savoir par avance ce qui va se passer en se basant sur le sexe ou l'ethnie des participants à la scène. Une nouvelle fois, l'équité tue la qualité.


Dans un élan de woman-planning je vous demande de vous joindre à moi pour exiger des scénarios de qualité et pas juste de la surreprésentation sans aucun sens ni intérêts. Pourquoi les producteurs le font pour les hommes mais pas pour nous mesdames ?? Votez la fin de l'ère des Netflix et consorts ainsi que des séries qui osent se dirent progressistes alors qu'elles gâchent tous les préceptes d'égalités entre les sexes.


Posts récents

Voir tout

Siren