• Carla Canhelm

Looking For Alaska

Ma note 1/10

Année 2019

Format 60 min

Genre Drame

Une série décrite comme nostalgique mais qui fait plutôt dans le recyclage et l'usure. Une série qui mange en effet à tout les râteliers de "Parker Lewis ne perd jamais" jusqu'à "13 reasons why".


Toutes les ficelles vues et revues sont usées : le premier épisode commence sur un accident et une éventuelle mort avant de revenir en arrière, du jamais vu à l'écran. Le "nostalgisme" peut parfois être agréable. Ici malheureusement on a voulu concurrencer Netflix en piquant des ingrédients indigestes de sa recette magique:

  • Les femmes sont les meilleures du monde, elles utilisent le mot "patriarcat" toutes les deux phrases et ne portent pas de soutien-gorge pour se définir comme néo-féministe.

  • Les blacks déchirent, sont drôles, intelligents, décalés, conscients de leurs forces et acceptent leurs faiblesses pour représenté la perfection sur terre.

  • Les asiatiques eux sont toujours autant victimes de racisme. Cantonnés (sans mauvais jeu de mot) dans le rôle des intellos qui savent tout (même si c'est connaître tous les potins du campus dans cette série).

  • Les hommes caucasiens sont eux à choix riches et méchants ou pauvre et perdus.

Looking for Social Justice est donc, en ce sens, un excellent pamphlet sur l'adolescence, la cigarette et le rosé. Malgré la mauvaise réputation que cette série donne aux cygnes, elle sera sûrement appréciée pour nous montrer des adolescents, libres, cultivés et proche de la nature.

On ne s'étonnera donc pas que Euphoria nous fasse dresser les cheveux sur la tête par son réalisme. Cette série provoque des petites remontées acides de dégoût devant la mièvrerie des clichés qu'elle véhicule malgré une volonté de progressisme à la Netflix. Certains rôles semblent plus parodiques que d'autres (mention spéciale aux parents dignes d'un American Pie). Le seul enjeu que cette série nous propose est de savoir si la blonde aux yeux bleus et sa grosse bouche fera la ventouse avec la grosse bouche du blond perdu et ridicule aux yeux bleus.


Vous risquez donc de ne trouver aucun intérêt aux déferlements de clichés minutes après minutes qui composent les épisodes de cette saison caricaturale de marketing woke Netflix.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Siren