• Carla Canhelm

Lucifer

Ma note 6/10

Année 2016-2021

Format 42 min

Genre Fantastique Drame Policier


Lucifer est la parfaite illustration de l'histoire d'une série moderne.


Tout d'abord deux excellentes saisons diffusées sur la Fox. Une saison "finale" bâclée comme pour se débarrasser d'un projet finalement décevant.

Et pourtant tout commençait si bien: un héros irrévérencieux (Tom Ellis aussi délicieux que son accent) Note plus qu'importante pour les francophones : Tous ceux qui regardent en VF le détestent et ceux qui regardent en VO l'adorent (source Allociné). Ce n'est PAS une coïncidence ! Je me suis donc soumise à "l'épreuve" de regarder un épisode en VF et en effet jamais un doublage n'aura autant massacré l'essence même d'une série.

Chloé Deker (Lauren German) est également une raison pour que l'on ne passe à côté de cette série et elle enchaine les casquettes de sa vie avec un air fatigué, les traits tirés mais avec brio, inspectrice, mère de famille, femme fatale, etc. Un duo qui a forcément son charme même si la ficelle trouvée pour les rapprocher est grossière. Le "secret" les entourant est lui malhabile au point qu'il devient gênant de lui trouver une explication efficace. Une grosse partie de la réussite de la série ainsi que de sa tension tient justement dans le non-dit (amour ? pouvoir ? autre ?). La série perd beaucoup en tentant d'expliquer quelque chose qui n'en a pas besoin.

Si certains personnages secondaires sont drôles et touchants comme l'inspecteur Espinoza, badass comme Maze, ou encore niais mais bien interprétés comme Amenadiel. D'autres sont au mieux inutiles comme Ella Lopez ou au pire insupportables comme le Dr. Linda Martin.

Les effets spéciaux sans être transcendants pour du Jerry Bruckheimer / Warner Television sont assez efficaces dans l'ensemble (sauf les ailes qui sont repoussantes de mocheté et l'enfer qui est digne du carton-pâte des années 70).


Dès la 4ième saison la baisse de qualité du scénario, de la cohérence des épisodes et même des interprètes est à mettre au crédit de Netflix. La plateforme politisée woke peut au moins réaliser l'un de ses fantasmes en nous montrant la représentation de Dieu qui devrait lui faire gagner des Emmy Awards.

L'un des plus gros massacre de série avec la Casa Del Papel dont on peut accuser cette monstruosité moderne inapte à faire de la qualité qu'est Netflix.



6 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Siren