• Carla Canhelm

Star Trek: Discovery

Ma note 1/10

Année 2017-2021

Format 42 min

Genre Aventure Science-fiction

Après une première saison ennuyeuse, la série tombe heureusement dans l'escarcelle Netflix et remplis son contrat de justice social pour Starfleet.


Les femmes assurent, sont fortes, prennent des risques, sauvent l'univers et même le passé, le présent et le futur. La case diversité est bien entendu cochée et les personnages masculins ont intérêts à être homosexuels ou à ne pas être caucasiens pour avoir des rôles écrits avec une légère implication. Social Justice Discovery est donc une excellente série du point de vue des pros du marketing de chez Netflix pour améliorer les audiences.

Sinon d'un point de vue Science-fiction c'est assez plat, légèrement tordu et excellement téléphoné.


Extraits choisis

  • Vite madame l'Amiral fermez cette porte et mourrez avec le gros missile pour montrer que vous être une femme badass, cette porte protègera le vaisseau entier et tout ce qui est de l'autre côté va partir en poussière (dommage qu'il n'y ait pas plus de portes de qualité sur l'Enterprise, personne n'aurait eu à se sacrifier pour actionner un levier comme dans un navet des années 90).

  • Un méchant cybernétique immortel ? Pas de soucis s'il croise une femme et en plus qui n'est pas caucasienne il va mourir en un contre un alors qu'il est censé pouvoir affronter et détruire l'univers entier.

  • Qui est-ce qu'on pourrait faire revenir à la vie paracerque c'est sûre la mort c'est problématique ? le médecin homosexuel métis bien entendu que serait une production Netflix sans lui ? et puis c'est lui qui doit rendre sympathique la communiste de l'ingénierie un peu trop caucasienne, en la faisant se révéler être lesbienne inter-espèce. Comme ça elle aussi peut assurer et peut porter à main nu le cristal qui à rendue le Capitaine Christopher Pyke complètement HS. Quant à ce dernier on lui dira merci de souligner et surligner à quel points les femmes qui l'entourent lui sont supérieur en tout point.

  • Une ligne sur Spock ? non pas la peine il est caucasien pire cisgenre, c'est donc un gros perdu qui aura besoin que sa mère et son héroïne de sœur métis le sauve épisodes après épisodes, des fausses accusations, de lui-même, etc.


Vraiment rien d'autre à retenir qu'un excellent Star Trek Social Justice Warrior.

Posts récents

Voir tout

Siren